Archives par étiquette : Performance

[10] – Espace Vallès

VALLES_LOGO

Espace Vallès
Galerie municipale d’art contemporain
14, place de la République
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 54 41 40
http://www.ville-st-martin-dheres.fr/valles.html
Bus n° 21, arrêt « Croix Rouge », Tram C, arrêt « Valmy ».
Plan d’accès

– – – – – –

DESIRE
Sébastien Layral 

La question récurrente qui revient inlassablement dans les portraits de Sébastien Layral est l’altérité dans le portrait et l’auto-portrait.
Il répartit dans chaque interstices de sa démarche la question du « je » et de l’identitaire par un savant processus qui intègre la participation de l’autre,
à savoir le modèle, sujet et acteur de ses propres oeuvres.
En abordant le portrait dans tous ces codes, tout en restant fidèle à la tradition, Sébastien Layral nous envahit de sa soif d’énergie à vouloir se connaitre
et se comprendre lui-même au travers des autres: Il agit pour cela  par interactions en sondant de manière protocolaire ses modèles dans leur intimité comme dans leurs
préoccupations au quotidien et énonce insidieusement  l’idée du Désir qui traverse chacun d’entre eux, y compris lui-même…
S&bastien Layral se revendique comme étant un artiste de la rencontre et de l’échange réciproque, comme si l’art n’en finissait pas
de donner à voir…

http://www.layral.fr
Galerie ouverte du mardi au samedi de 15 h à 19 h et sur Rendez-vous pour les groupes 04.76.54.41.40

"DESIRE", Sébastien Layral

DANS LE CADRE DES JAC
Ouvert samedi et dimanche de 14h à 18h
> Samedi à 16h : performance de l’artiste
> Dimanche à 14h30 : Atelier / performance avec l’artiste

[15] – Galerie Abrupt

logo_abrupt

Galerie Abrupt
(5éme étage)
24 avenue Alsace Lorraine
38000 Grenoble
+33 (0) 6 82 49 06 11
www.abrupt.fr 
Tram A et B Arrêt Alsace Lorraine Tram E Arrêt Jean Jaures
Plan d’accès

– – – – – –

EFFET PAPILLON

Le collectif du Cabinet de Curiosités mené par Fabrice Nesta expose une collection de papillons ! Série de pièces graphiques, enrichies d’un court propos, épinglées dans des boîtes de format carré, c’est aussi une balade dans l’histoire de l’art. Car chaque papillon symbolise un peintre et le rapport subjectif que Fabrice Nesta entretient avec cet artiste.

Exposition du 3 au 31 octobre, du mercredi au samedi, 14 à 19h ou sur rendez-vous au 06 82 49 06 11
Vernissage : vendredi 3 octobre de 18 à 22h

PAP_Delaunay PAP_Hirst VISUEL_EXPO

 

Ouvert samedi 11 et dimanche 12 octobre de 11h à 21h
> samedi à 18h et diimanche à 11h : Présentation-performance de Fabrice Nesta précédée d’une impro-piano de Pierre Galland

[12] – Espace Vallès

VALLES_LOGO

Espace Vallès
Galerie municipale d’art contemporain
14, place de la République
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 54 41 40
http://www.ville-st-martin-dheres.fr/valles.html
Bus n° 21, arrêt « Croix Rouge », Tram C, arrêt « Valmy ».
Plan d’accès

– – – – – –

Corps plongé dans un bain de lumières
K-LI-P / Philippe Veyrunes et  Christel Brink-Przygodda

L’un compose avec de la lumière, l’autre écrit avec son corps. Philippe Veyrunes et Christel Brink-Przygodda ont créé en 2005 le collectif K-LI-P (Korpër(corps)-Lumière Installation-Performance) dont le titre résume le programme et dont ils constituent le noyau dur. Leur intention vise, par des expériences communes, à mettre en friction, davantage qu’en fusion, leurs imaginaires. L’un comme l’autre sait ce qu’il ne veut pas faire. « Je ne me positionne pas en situation d’éclairer une danseuse qui essaierait de raconter un récit chorégraphique » , précise Philippe Veyrunes. Quant à Christel Brink-Przygodda, elle considère même que ce qu’elle fait ne ressort « pas de la danse, mais plutôt d’une écriture de partition appuyée sur le concept de performance ».

Tous deux travaillent à transformer l’espace physique, qu’ils façonnent avec la lumière et le corps, en un espace mental saturé de références culturelles, de souvenirs, de sons, d’images et de textes. Lui, pétri d’art minimal et conceptuel, construit une installation à base de tubes fluo dont il pilote les effets à distance en même temps qu’une multidiffusion de sons (entre autres des créations électroacoustiques de Jérôme Poret) et de séquences filmées de différentes sources. Elle, qui se situe dans la lignée de John Cage et Merce Cunningham, inscrit dans ce cadre mouvant des actions dansées découpées dans le rythme de l’espace, mais aussi des extraits vidéo du « journal du corps » qu’elle tient quotidiennement.
Heimat fuck you traite de la notion d’identité (heimat évoquant en allemand le pays natal, le nid, le cocon) et la met à l’épreuve, la fait, littéralement et dans tous les sens, voler en éclats. Pris dans ce dispositif, le spectateur se déplace dans un flux mémoriel qui l’entoure et l’englobe, une boucle tournoyante dans laquelle les images, les sons et le corps se superposent dans un grand mixage. Par sa présence en acte, le corps de la danseuse change tout, bouleversant l’univers virtuel de sa réalité tangible, vivante, humaine. Face à une telle profusion, le spectateur ne pourra opérer qu’une saisie fragmentaire, qu’il choisisse un point de vue ou papillonne devant l’avalanche des propositions visuelles qui s’offrent à lui. Car le duo d’artistes confesse avoir mis « beaucoup de choses à voir et à vivre » dans cette œuvre hybride, conçue à la croisée des arts plastiques et du spectaculaire.

Jean-Pierre Chambon

3 VOLETS Klip 3 VOLETS Klip 03 3 VOLETS Klip 01

– – – – – –
Ouvert samedi et dimanche de 15h à 19h
> Performance chorégraphique dimanche à 16h

[8] – Lieu d’art contemporain – La Halle

logo-la-halle

La Halle
Lieu d’art contemporain
La Halle Jean Gatégno
38680 Pont en Royans
04 76 36 05 26
www.lahalle.org
direction Valence, à 62 km de Grenoble
Plan d’accès

– – – – – –

Le Lieu d’art contemporain la Halle propose une journée dédiée à la performance.
Deux artistes sont invités, Perrine Lacroix et Fabrikdelabeslot. Chacun propose un projet qui interroge la notion de territoire et sa transgression.

Demande d’asilo
Fabrikdelabeslot
Les demandes d’asiles interrogent le rapport entre artistes ; entre insertion et accusation, ces performances ont une sonorité plastique qui perturbe et transforme le regard sur l’oeuvre de l’autre. Dans cette performance, l’artiste pousse son propre jeu au paroxysme, en lâchant prise (ce que font rarement les institutions a qui il demande asile) en invitant d’autres artistes, musiciens – plasticiens – poètes – performeurs qui sont ainsi sollicités pour investir à leur tour son univers ; celui du son, mais surtout de la pensée. Une invitation sonore, généreuse, jouissive. Car la jouissance, affirmée haut et fort est omniprésente dans ces jeux de rôles, ces labyrinthes de mots et de bulles dans lesquels l’auditeur se perd.

Mauer
Perrine Lacroix
La présentation-performance de l’artiste présentera un projet en cours, et fait suite à une résidence à Berlin. Ce projet est en partenariat avec l’Ambassade de France, l’Institut français et le lieu d’exposition à Bonn « Das Esszimmer ».Il se développe à partir de murmures, paroles de personnes rencontrées qui ont vécu de l’autre côté du mur de Berlin ou d’autres murs.
Dans l’atelier ou l’espace d’exposition, le mur encadre, délimite, il est support ou prétexte, dans ce projet il devient le sujet, au pied du mur. Le mur, mauer en allemand, est une barrière physique mais aussi psychologique, une clôture symbolique. Pour Roland Barthes, la clôture implique la notion de territoire. La clôture dans son rapport originel avec le territoire a une fonction de définition (dé-finir, tracer des limites finis / frontières) et une fonction de protection. Ainsi courent les murs … de la zone démilitarisée entre la Corée du Nord et du Sud à la ligne verte à Chypre, des «Peacelines» de Belfast au «Berm» du Sahara occidental, du mur-frontière entre les États-Unis et le Mexique aux barbelés de Melilla à Ceuta (enclaves espagnoles emmurées au Maroc), de la barrière électrifiée du Cachemire au mur en Palestine, sans oublier l’interminable Grande muraille de Chine d’aujourd’hui 21 196,18 km.

261961_4803865059539_1025591703_n chateauenespagne

– – – – – –
Ouvert samedi à partir de 15h pour la  journée performance et fermé dimanche.
> 15h : atelier tout public, sur réservationjusqu’au jour même (places limitées).
> 17h : restitution de l’atelier / performance. 
> Performance à 20h. Fabrice Beslot avec Frédéric Ginot,Jean-Yves Cousseau, EmmanuelRousseau, Jean-Max Infante, Tim Renaut

En partenariat avec l’Institut Français et la Ville de Grenoble.

 

En partenariat avec l’Institut Français et la Ville de Grenoble.

[5] – Galerie Showcase

logo showcase 2

Galerie Showcase
Place aux Herbes
38000 Grenoble
contact@galerieshowcase.com
http://www.galerieshowcase.com/
Tram B, arrêt « Notre-Dame Musée »
Plan d’accès

– – – – – –

Jean Booty

Galerie Showcase accueille Jean Booty pour une exposition éponyme.
Cet artiste axe son travail tant sur la musique que sur l’identité visuelle donnée à chaque morceau, mélangeant des références folkloriques africaines ou caribéennes et françaises qu’il dit « pures souches ».
Ici, il propose de rejouer l’affichage d’opinion public en accrochant sur la vitrine une affiche par jour pendant la durée de l’exposition. Un mix musical aura lieu le samedi 12 octobre à partir de 18h30.

« Jean Booty a toujours les yeux mi-clos, quand, sur son trône fait des crânes des colons imprudents, il invective la poisseuse populace de lui donner encore un peu de son liquide séminal. Du sang, de la sueur et des larmes disait l’autre. Lui ne dit rien d’autre, une main plongée dans le fleuve des trèfles de la savane, l’autre serrée sur sa ceinture magique qui décuple encore ses forces. Au bout du petit matin, de ce matin qui voit la nature l’emporter sur la pensée, il fait fuir les trolls et les hannetons de l’espérance. Il est le fils de l’orage, il est Thor, il est Shaka Zulu, il est Houphouët-Boigny : Jean Booty, donne-moi le soleil avant que ta présence m’enserre comme le manque d’air. Alleluia-oh. »
M Gueugneau, Kiblind n°28, Cahier Rhône-Alpes, décembre-janvier 2010.

– – – – – –
Ouvert samedi et dimanche de 14h à 19h
Samedi 12 octobre à partir de 18h30, concert de Jean Booty

 

[12] – Espace Vallès

VALLES_LOGO

Espace Vallès
Galerie municipale d’art contemporain
14, place de la République
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 54 41 40

– – – – – –

Ouvert samedi et dimanche de 14h à 18h
Dimanche 14 octobre à 16h : « Keep in suspense » : conférence / performance de Maurin et La Spesa.
Hem Hem
Maurin et La Spesa


Maurin et La Spesa, comme on dirait Tintin et Milou ou Gilbert et George…En l’occurrence un homme et une femme, deux inséparables, un nom compacté, une mythologie en marche. Depuis quelques années, Maurin et La Spesa ont hissé leurs patronymes accolés au rang de signature infalsifiable, voire de marque, n’hésitant pas à arborer à l’occasion un logos « M&LS » assez pimpant. Au sein de cette multinationale bicéphale – à l’image de son autruche naturalisée – il est difficile de discerner qui fait quoi, qui décide, qui a le dernier mot. Modeler, peindre, parler, filmer…Il est sûr en revanche que M&LS produit une gamme d’objets de consommation esthétique étendue, et paie de sa personne, se mettant en scène à l’occasion dans une autofiction parfois acrobatique. Il est établi également que le duo aime la langue, ses jeux subtils, et se réfère à ceux qui l’honorent, aux écrivains, aux philosophes, Socrate, Rabelais, Shakespeare, excusez du peu. Il est constant enfin  que M&LS pratique l’humour comme une sorte d’éthique allégée. Au début « par modestie », pirouette polie de ceux qui n’ont ni réseau ni « assurance de diplômés ».Ne pas se prendre trop au sérieux, ce qui ne veut pas dire n’avoir rien à dire. Ni se défendre de lorgner du côté des artistes, des mouvements, de l’iconolâtrie contemporaine, de l’institution, et d’y poser l’air de rien son regard critique. Mais chez M&LS le coup d’œil vire très vite au clin d’œil, histoire de ne pas s’appesantir. Viallat a son haricot, ils auront leur patate verte. Quant à l’autruche de Maurizio Cattelan, ils lui sortent crânement la tête du sol et lui tressent un double cou, déplaçant le nœud du problème. Le nœud, parlons-en. Plus qu’une croisée ou un carrefour : un giratoire conceptuel , « un tuyau dans lequel passeront  de multiples réalités naturelles et culturelles, avalées ou vomis, absorbées ou régurgitées ». Tout ce qui bouche, ne passe pas…Cette autruche  en a donc vu passer, et a des choses à dire, sans doute peut-elle aider symboliquement à un formidable raclement de gorge, histoire d’évacuer la gravité, M&LS est aujourd’hui en croisade drôlatique contre la mélancolie. Une métaphysique empaillée que le père Gargantua n’eût pas désavouée.

Danielle Maurel, 2012

– – – – – –

Infos :
http://www.ville-st-martin-dheres.fr/valles.html
Bus n° 21, 23, arrêt « place de la république »
Plan d’accès