Archives par étiquette : Peinture

[5] – ESAD •Grenoble •Valence

ÉSAD••_logo_DEF_04

École supérieure d’art et design Grenoble-Valence
25 rue Lesdiguières, 38000 Grenoble
04 76 86 61 30
www.esad-gv.fr/
Tram arrêt « Préfecture », Bus n°13 arrêt « Champollion »
Plan accès

Galerie Xavier Jouvin
48, quai Xavier Jouvin, 38 000 Grenoble
Tram B, arrêt « Notre-Dame Musée », Bus n° 16, arrêt « Xavier Jouvin ».

Ateliers tous publics
3, rue Fédérico-Garcia-Lorca, 38 100 Grenoble
04 76 86 52 02
Tram A, arrêt « MC2 ».

 

[1] – Centre d’art Bastille – CAB

 BASTILLE QUADRI

LE CAB
Centre d’Art de la Bastille
Site sommital de la Bastille,
38000 Grenoble
04 76 54 40 67
www.cab-grenoble.net
contact@cab-grenoble.net
Téléphérique de la Bastille.
Plan d’accès

– – – – – –

Project room : Hugo Scibetta
Nick Oberthaler / Thomas Julier

Le centre d’art bastille présente un duo show de l’artiste autrichien Nick Oberthaler et de l’artiste suisse Thomas Julier. Les travaux de ces deux plasticiens mélangent de nombreux media : peinture, photographies, photocopies d’images, installation… et insistent sur l’ambiguïté des images. À leurs côtés sera présenté dans un projet in situ du jeune artiste grenoblois Hugo Scibetta.

Nick Oberthaler utilise dans ses compositions de nombreux media, peinture, photographies, photocopies d’images trouvées dans des livres, dans des magazines, ou sur internet… Les finitions sont inégales, très abouties ou esquissées. Il veut toujours garder le mystère sur les associations qu’il choisit et l’incertitude quant à ce qu’il souhaite vraiment révéler. Il insiste sur l’ambiguïté des images et laisse le regard se promener et décider lui-même de l’orientation qu’il va donner à l’œuvre. Nick Oberthaler est né en 1981 à Bad Ischl (Autriche). Il vit et travaille à Vienne (Autriche).

Thomas Julier – principalement à travers la photographie et la vidéo – renvoie une image décalée du réel en usant divers types de syncopes rythmiques, colorées et par effet de laps et d’ellipses. Mouvantes ou fixes, digitales ou analogues, ses images ont pour but de traiter et de modifier la lumière « réelle » par différents bains de couleurs ou décadrages. Surgit une poétique des formes et des lumières à mi-chemin entre artificialité et effet de réalité. Thomas Julier est né en 1983 à Brig (Suisse). Il vit et travaille à Brig et Zurich (Suisse).

Hugo Scibetta conjugue des va-et-vient constants entre l’écran/flux d’informations et la matière/espace de monstration. Elle se définit dans un processus évolutif d’une recherche de la formule idéale pour retranscrire ce qu’est un acteur artistique né avec Internet, et immergé au milieu d’un monde de l’image, d’artistes prolifiques et d’une histoire de l’art gigantesque. L’idée devient «interprétation», où rien n’apparaît subitement, où tout est digéré puis remodelé. Hugo Scibetta est né en 1991 à Pont-de-Beauvoisin (France). Il vit et travaille à Grenoble (France).

Exposition du 11 octobre au 4 janvier
Vernissage brunch samedi 11 à 11h

Hugo Scibetta, "Untitled", 2014, Impression UV sur toile tendu sur chassis, Courtesy de l'artiste Nick Oberthaler, "Untitled (doubles)", 2014, Offset-print (Edition of 600) 42 x 59 cm, Courtesy of the artist, Galerie Emanuel Layr/Vienna, Martin van Zomeren/Amsterdam, Thaddaeus Ropac/Paris and Frankendael Foundation/Amsterdam

DANS LE CADRE DES JAC
Ouvert samedi 11 et dimanche 12 de 11h à 18h

[7] – MAGASIN – CNAC

Web

MAGASIN – Centre National d’Art Contemporain
Site Bouchayer-Viallet
8 esplanade Andry-farçy
38000 Grenoble
04 76 21 95 84
www.magasin-cnac.org
tram A direction fontaine, arrêt « Berriat le Magasin »
Plan d’accès

– – – – – –

ART IN POP
Dans les galeries du MAGASIN

S’il est vrai que jusque dans les années soixante de nombreux musiciens et chanteurs ont eu une pratique artistique qui est de l’ordre du loisir et de quelque chose qui s’apparente au jardin secret de la créativité, il est tout aussi vrai qu’à partir de cette même décennie de nombreux musiciens de la pop musique ont été formés dans des écoles d’art, tout particulièrement en Angleterre. Sous l’influence conjuguée de l’éclatement des frontières entre « haute » et « basse » culture et du glissement des codes de production, d’identité et de style de la première (la « haute culture », celle de l’art et des disciplines savantes) vers la seconde (la « basse culture », celle de la télévision, de la bande dessinée et plus généralement de la production culturelle industrielle), les pratiques musicales et plastiques s’entremêlent.

La musique pop devient le lieu d’une double posture entre art et musique où le musicien est également artiste ou inversement et d’où émergeront notamment des figures de producteurs de structures mais également de sens et d’esthétiques.

L’exposition sera organisée en une succession de salles dédiées à des individualités ou à des thématiques qui rassembleront des documents de toute nature (pochettes de disques, documents filmés d’interviews ou de concerts) et des œuvres d’art de Captain Beefheart/ Don van Vliet, Malcom McLaren, Red Krayola, Philippe Katerine, Jimmy Hendrix, Janis Joplin, Cris Kirkwood (Meat Puppets), etc.

Du 11 octobre 2014 au 4 janvier 2015
Vernissage vendredi 10 octobre à 18h

Daniel Johnston, "Life in hell", 1998, courtesy arts factory John Miller, "
Devil Doctor", 2013 Jerry Garcia, "New York at night", Courtesy of the Garcia Weir Gallery Robot (Takuji Kogo + John Miller), "Personal Assistant", 2014

 

DOOM : Surface Contrôle
Dans la « Rue » du MAGASIN

Le MAGASIN – Centre National d’Art Contemporain invite une sélection de jeunes artistes à réaliser, dans l’espace central sous verrière du MAGASIN qui est appelé la Rue, une pièce monumentale en possible réaction à l’espace et à ses dimensions ainsi qu’au caractère du lieu et de son contexte.
Ces artistes s’inscrivent dans la génération post-internet ou encore de post-matérialité, soumise aux lieux communs d’une société numérique qui aurait altéré voire modifié les notions mêmes d’espace et de temps sous les effets des révolutions technologiques les plus récentes. L’intention initiale est celle de la production de formes radicales avec des outils conceptuels dans la sphère de la représentation et pour certains de la figuration.
Les murs de cet espace central, développés sur près de cent mètres linéaires, seront partagées en surface de travail offerte aux artistes suivants : Mathis Altmann, Aleksander Hardashnakov, Renaud Jerez,
Veit-Laurent Kurz, Jared Madere.

Du 11 octobre 2014 au 4 janvier 2015
Vernissage vendredi 10 octobre à 18h

 

DANS LE CADRE DES JAC
Ouvert samedi 11 et dimanche 12 octobre de 14h à 19h
> Parcours découverte pour les enfants de 6 à 12 ans samedi de 14h30 à 15h30
> Samedi à 14h30
> Visites commentées samedi à 16h et dimanche à 14h30 et 16h

[9] – ESAD •Grenoble •Valence

ÉSAD••_logo_DEF_04

École supérieure d’art et design Grenoble-Valence
25 rue Lesdiguières, 38000 Grenoble
04 76 86 61 30
www.esad-gv.fr
Tram arrêt « Préfecture », Bus n°13 arrêt « Champollion »
Plan accès

Galerie Xavier Jouvin
48, quai Xavier Jouvin, 38 000 Grenoble
Tram B, arrêt « Notre-Dame Musée », Bus n° 16, arrêt « Xavier Jouvin ».

Ateliers tous publics
3, rue Fédérico-Garcia-Lorca, 38 100 Grenoble
04 76 86 52 02
Tram A, arrêt « MC2 ».

– – – – – –


EXPO 1 / à l’ESAD •Grenoble •Valence
Born in China, Made in France : Quelques artistes d’origine chinoise issus récemment de l’École Supérieure d’Art et Design •Grenoble •Valence

Cette exposition participe aux évènements proposés par plusieurs institutions culturelles de la ville de Grenoble pour fêter l’anniversaire des 50 ans de la reprise des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

Depuis longtemps l’ÉSAD accueille dans son cursus d’enseignement supérieur des étudiants venant du monde entier, dont la Chine. Cette exposition montre un ensemble œuvres de quelques artistes d’origine chinoise ayant suivi leurs études artistiques à Grenoble jusqu’au DNAP (Diplôme national d’arts plastiques, obtenu après 3 ans d’études), et/ ou leur DNSEP (Diplôme national supérieur d’expression plastique, de grade Master, obtenu après 5 ans d’études. Depuis, ils ont continué leurs études ou leurs activités artistiques en France ou ailleurs.

Comme pour les artistes contemporains du monde entier, il n’y pas un seul médium ou thématique qui caractérise leur travail. Ils s’expriment en mobilisant tous les média imaginable : peinture, dessin, sculpture, installation, vidéo, photographie, son, le performatif. Ils s’expriment sur le monde ; leurs préoccupations peuvent s’orienter autour de l’identité, le sociétal, les questions politiques, poétiques ou spirituelles.

Parmi les artistes participants :
Le duo JianChao CAI / Bei SU (nés en 1983 et 1984 en Chine, DNAPs Grenoble 2011), Tao ZUO (né en 1978 en Chine, DNSEP Grenoble 2011), Min CHEN (née 1983 en Chine, DNSEP Grenoble 2011), JoJo WANG (née 1981 en Chine, DNSEP Grenoble 2010), Jing WANG (DNSEP Grenoble 2010) et Di WU (née 1985 en Chine, DNSEP Grenoble 2013).

Du 13 au 31 octobre du lundi au vendredi de 14h-18h (ou sur rendez-vous) – Entrée gratuite
Vernissage le vendredi 10 octobre du 16h à 18h

 

EXPO 2  / à la Galerie Xavier Jouvin
Born in China, Made in France : Quelques artistes d’origine chinoise issus récemment de l’École Supérieure d’Art et Design •Grenoble •Valence


Cette exposition participe aux évènements proposés par plusieurs institutions culturelles de la ville de Grenoble pour fêter l’anniversaire des 50 ans de la reprise des relations diplomatiques entre la France et la Chine.

Depuis longtemps l’ÉSAD accueille dans son cursus d’enseignement supérieur des étudiants venant du monde entier, dont la Chine. Cette exposition montre un ensemble œuvres de quelques étudiants d’origine chinoise faisant actuellement leurs études artistiques à Grenoble.

Comme pour les artistes contemporains du monde entier, il n’y pas un seul médium ou thématique qui caractérise leur travail. Ils s’expriment en mobilisant tous les média imaginable : peinture, dessin, sculpture, installation, vidéo, photographie, son, le performatif. Ils s’expriment sur le monde ; leurs préoccupations peuvent s’orienter autour de l’identité, le sociétal, les questions politiques, poétiques ou spirituelles.

Parmi les artistes participants :
Yu Jie HUANG (4e année), Hong LI (3 année), Xiaoyi LIU (5e année), Zhan WU (5e année)

Jing WANG, "Les contes N°1" (détail) 2010, Grenoble - Tirage couleur papier d’art Baryté 41 x 180 cm Contrecollé sur Dibond

– – – – – –

Dans le cadre des JAC
Ouvert samedi 11 et dimanche 12 octobre de 14h à 18h00
> Samedi à 17h : présentation de livre en ligne « Cul de Sac » de Michela Alessandrini et Ekaterina Shcherbakova

 

EXPO 3 / aux ateliers tous publics de l’ESAD
Trouvailles de bibliothèque

Cette exposition présente une sélection de parutions et d’ouvrages autour de l’art contemporain dans la collection de la bibliothèque de l’ÉSAD •Grenoble.
Du 26 septembre au 7 novembre 2014 en semaine

– – – – – –

Dans le cadre des JAC
Ouvert samedi 11 octobre de 10h à 12h00

[10] – Espace Vallès

VALLES_LOGO

Espace Vallès
Galerie municipale d’art contemporain
14, place de la République
38400 Saint Martin d’Hères
04 76 54 41 40
http://www.ville-st-martin-dheres.fr/valles.html
Bus n° 21, arrêt « Croix Rouge », Tram C, arrêt « Valmy ».
Plan d’accès

– – – – – –

DESIRE
Sébastien Layral 

La question récurrente qui revient inlassablement dans les portraits de Sébastien Layral est l’altérité dans le portrait et l’auto-portrait.
Il répartit dans chaque interstices de sa démarche la question du « je » et de l’identitaire par un savant processus qui intègre la participation de l’autre,
à savoir le modèle, sujet et acteur de ses propres oeuvres.
En abordant le portrait dans tous ces codes, tout en restant fidèle à la tradition, Sébastien Layral nous envahit de sa soif d’énergie à vouloir se connaitre
et se comprendre lui-même au travers des autres: Il agit pour cela  par interactions en sondant de manière protocolaire ses modèles dans leur intimité comme dans leurs
préoccupations au quotidien et énonce insidieusement  l’idée du Désir qui traverse chacun d’entre eux, y compris lui-même…
S&bastien Layral se revendique comme étant un artiste de la rencontre et de l’échange réciproque, comme si l’art n’en finissait pas
de donner à voir…

http://www.layral.fr
Galerie ouverte du mardi au samedi de 15 h à 19 h et sur Rendez-vous pour les groupes 04.76.54.41.40

"DESIRE", Sébastien Layral

DANS LE CADRE DES JAC
Ouvert samedi et dimanche de 14h à 18h
> Samedi à 16h : performance de l’artiste
> Dimanche à 14h30 : Atelier / performance avec l’artiste

[11] – ESAD •Grenoble •Valence

École supérieure d’art et design Grenoble-Valence
25 rue Lesdiguières, 38000 Grenoble
04 76 86 61 30
www.esad-gv.fr
Tram arrêt « Préfecture », Bus n°13 arrêt « Champollion »
Plan accès

Galerie Xavier Jouvin
48, quai Xavier Jouvin, 38 000 Grenoble
Tram B, arrêt « Notre-Dame Musée », Bus n° 16, arrêt « Xavier Jouvin ».

Ateliers tous publics
3, rue Fédérico-Garcia-Lorca, 38 100 Grenoble
04 76 86 52 02
Tram A, arrêt « MC2 ».

– – – – – –


Vient de sortir 2013
Cette exposition présentée dans les deux galeries de l’école (au sein de l’ESAD, 25, rue Lesdiguières et en face du Musée, 48, quai Xavier Jouvin) permet de connaître le travail des jeunes artistes fraichement sortis de l’École supérieure d’art et design Grenoble-Valence. Il s’agit de 15 diplômés de DNSEP (diplôme national supérieure d’expression plastique, niveau master), section art, tous médias confondus, de l’ESAD Grenoble et de l’ESAD Valence. L’enseignement expérimental dans tous les domaines des arts plastiques proposé par l’ESAD Grenoble-Valence prend forme dans les propositions de ces jeunes artistes qui montrent des œuvres faisant parties de leurs travaux de diplôme. Peinture, sculpture, installation, photographie, vidéo, performance, tous ces médias – et leur confrontations et croisements – sont à trouver.

Artistes participants : David Ardin, Cyril Behncke, Thomas Braize, Judith Chancrin, Gwenaëlle Chastagner, Charlotte Dinnematin, Florent Durieux, Laëtitia Grun, André Guiboux, Charlotte Hourdin-Gomez, Guillaume Legrand, César Lombardo, Rachel Marks, Laurie Munoz, Nathalie Muchamad, François Roux, Di Wu, Meng Xu.

01 David Ardin 02 David Ardin 03 Cyril Behnke 04 Cyril Behnke 05 Cyril Behnke 06 Thomas Braize 07 Thomas Braize 08 Judith Chancrin 09 Florent Durieux 10 Florent Durieux 11 André Giboux 12 André Giboux 13 Charlotte Hourdin Gomez 14 Guillaume Legrand 15 Guillaume Legrand 16 Guillaume Legrand 17 Nathalie Muchamad 18 François Roux

 

– – – – – –
 Ouvert samedi et dimanche de 10h à 18h30
> Vernissage à l’école le vendredi à 17h
> Performances (galerie de l’école rue Lesdiguières) samedi et dimanche à 15h et à 17h


Dépliés
Les Ateliers tous publics de l’ÉSAD présentent un choix de livres d’artistes contemporains issu des fonds de la bibliothèque de l’école.

– – – – – –
Ouvert samedi de 9h à 13h

[6] – Musée de Grenoble

Musée de Grenoble
5, place de Lavalette
38000 Grenoble
04 76 63 44 44
www.museedegrenoble.fr
Tram ligne B arrêt « Notre Dame Musée » / bus n° 32 arrêt « Notre Dame Musée »
Plan d’accès

– – – – – –

Aspects de l’art en France

Grâce à plusieurs dépôts du CNAP, la représentation de l’art en France dans les collections du musée de Grenoble s’est considérablement enrichie ces dernières années. À l’occasion des Journées Art Contemporain, le musée vous invite à découvrir des œuvres jamais exposées jusqu’à aujourd’hui, réalisées par des artistes aux démarches singulières, significatives, dans leur diversité, de la création contemporaine.

  • Jean-Marc Bustamante , Ouverture I, 1992, Aérogramme (Aphone), 1997, Plaque bleue, 1983
  • Jean-Pierre Bertrand, Red-02579, 2005
  • Hubert Duprat, Sans titre, 2004
  • Philippe Cognée, Supermarché linéaire, 2005

– – – – – –
Ouvert samedi et dimanche de 10h à 18h30,
entrée gratuite

 

[4] Studio 1011

1011_studio_logo_vectoriel

Studio 1011
4 Quai Perrière
38000 Grenoble
04 76 47 82 82
http://1011.pagespro-orange.fr
Tram B / Bus n°32 : Arrêt « Notre Dame Musée »
Plan d’accés

– – – – – –

Etats-Unis Soleil-Levant
Jean-Frédéric Coviaux

Le peintre Jean-Frédéric Coviaux expose et oppose l’Esprit des Etats-Unis à l’Esprit du Soleil Levant, à travers 5 grands portraits couleur et 5 noir et blanc.
Technique et format :  Aquarelle sur papier 115 x 90 cm et 110 x110 cm versus Encre de chine sur papiers 110 x 155 cm.

coviaux_taisho_1011 japon_1 japon_3 japon_5 usa_b usa_c usa_d usa_e

– – – – – –
Ouvert samedi et dimanche de  14h à 19h

[3] Alter-Art

Alter-Art
75, rue St Laurent
38000 Grenoble
06 75 70 13 52
www.alter-art.org
Tram ligne B / bus n° 32 arrêt « notre Dame Musée »
Plan d’accès

– – – – – –

Aléas
Anne de BEAUFORT

En conjuguant installations, peintures, séries d’objets et vidéo, Anne de BEAUFORT écrit des « histoires » …pour l’exposition « Aléas », elle explore certaines facettes de l’histoire de Grenoble, et de ses rapports aux rivières l’Isara et le Draco au cours des siècles : périodes calmes, montées des eaux, périodes apaisées, crues, catastrophes naturelles… depuis la création de la ville des relations complexes et souvent difficiles ou parfois plus sereines ….
Des éléments naturels du paysage grenoblois sont également exploités et mis en scène comme témoin de cette présence.

« Anne de BEAUFORT raconte des histoires, des histoires de gens, de territoires réels ou imaginaires, et les mots rebondissent sur la toile, éclaboussent l’espace. Il ne reste rien sur la toile, des traces à peine, des mots gribouillés, non des gestations de mots… »
Martine REY

Anne de BEAUFORT a conçu et dirigé le projet franco-sud africain « Territoires et Mouvements », un dialogue entre art visuel et danse contemporaine.
Depuis 2000, elle participe à des expositions et à des résidences artistiques à l’étranger qui, par la diversité des rencontres de personnes et de lieux nourrissent son travail : République Tchèque, Pologne, Lituanie, Espagne, Allemagne.
Elle expose régulièrement en France et à l’étranger depuis 1996.

ADB12_9-1 OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– – – – – –
Ouvert samedi et dimanche de 10h à 19h

[2] – Musée Hébert

Musee_Hebert

Musée Hébert
Chemin Hébert
38700 La TRONCHE
04 76 42 97 35
www.musee-hebert.fr
Tram B arrêt « la Tronche Hôpital »+ bus n°31
Plan d’accès

– – – – – –

Louis Pons, braconnier de l’art
Du 15 juin au 20 octobre 2013
De l’autre côté, salles d’exposition temporaire du musée Hébert.
Parfois qualifié de surréaliste ou d’Art Brut, l’œuvre de Louis Pons étonne ou déroute le visiteur sans jamais le laisser indifférent. Ses reliefs sont constitués de matériaux divers, d’objets de récupération, de rebuts et de déchets. Artiste singulier, il se révèle ici en poète-ethnologue d’un monde peuplé de figures étranges. Parfois surprenantes et dérangeantes, souvent insolites, ses œuvres sont aussi pleines d’ingéniosité et d’ironie, d’humour. Constatant que : « la décharge publique est un musée qui a raté son coup » il y puise les éléments de ses assemblages : petits cadavres d’animaux, ferrailles, racines et autres débris, etc. Fasciné par la métamorphose possible de ceux-ci, il objecte qu’ils ont droit eux aussi, à une seconde chance de vie, comme lui-même a eu une seconde vie d’artiste. Il se plait à souligner l’absurdité de la condition humaine et relève le burlesque qui se trouve au cœur de notre quotidien, rien n’échappant à son regard acéré mais non dépourvu de tendresse.

« Envert », photographies d’Aurore de Sousa
Cabinet des dessins
10 octobre – 30 décembre 2013
« Le monde n’a été pour toi qu’un clair miroir où se reflétait ton rêve », écrit Henri Roujon.
Ces mots gravés sur une stèle du parc consacrée à Ernest Hébert, ont attiré mon attention. Dans ce lieu, j’ai éprouvé le désir d’explorer l’émotion de la couleur, une fois de plus. « Envert » se présente comme une suite d’images reliées les unes aux autres par l’éblouissement de la couleur verte. Interroger le temps, l’espace, la lumière, en termes de variations, ici, dans ce lieu. Rendre visible l’émerveillement d’une traversée inspirée par l’espace du jardin. Créer un ensemble d’images entrant en résonance avec l’architecture du lieu. Décliner un mur végétal dans l’espace comme une palette infinie de verts. Percevoir les surfaces colorées comme une suite de notes musicales. Construire un autoportrait en diptyque : une femme traverse le jardin à la tombée du jour, dans une aura bleue, allégorie d’un autre temps, d’une autre réalité.

Le jardin est pour moi un lieu stimulant : rêver et faire rêver, variations, couleurs, lumières, rythmes, architectures, transparences, portes, passages, espaces, conduisent mon regard dans la traversée du jardin. C’est dans les interstices, les déplacements, les variations d’un réel à un autre, d’un jardin à un autre, que s’installent les écarts. Je suis la première spectatrice de mes photographies. Il n’y a pas d’art sans transformation.

LouisPons10 UnBeauDepart_SNOP

– – – – – –
Ouvert samedi et dimanche de 10h à 18h

 

[9] – ESAD •Grenoble •Valence

École supérieure d’art et design Grenoble-Valence
25 rue Lesdiguières,
38000 Grenoble
04 76 86 61 30

– – – – – –

Ouvert samedi et dimanche de 10h à 18h30
Vernissage vendredi à 17h à l’ESAD
Vient de sortir 2012 : les nouveaux diplômés art de l’École supérieure d’art et design Grenoble-Valence

Cette exposition qui se présente dans les deux galeries de l’école (au sein de l’ESAD, 25, rue Lesdiguières et en face du Musée, 48, quai Xavier Jouvin) permet de connaître le travail des jeunes artistes fraichement sortis de l’École supérieure d’art et design Grenoble-Valence. Il s’agit de 15 diplômés de DNSEP (diplôme national supérieure d’expression plastique, niveau master), section art, tous médias confondus, de l’ESAD Grenoble et de l’ESAD Valence.
L’enseignement expérimental dans tous les domaines des arts plastiques proposé par l’ESAD Grenoble-Valence prend forme dans les propositions de ces jeunes artistes qui montrent des œuvres faisant parties de leurs travaux de diplôme.  Peinture, sculpture, installation, photographie, vidéo, performance, tous ces médias – et leur confrontations et croisements – sont à trouver. Vu les différents intérêts et investigations de chacun, il est impossible de confiner ce travail dans l’enclos d’une thématique, mais certaines zones d’intérêts en ressortent : le corps social, l’abstraction du corps,  et l’objet comme détenteur de mémoire peut-être décalé ou d’un potentiel à peine soupçonnable.

Artistes participants :
Marine Allibert, Baptiste Gaillard, Géric Alonzo Housset, Vincent Anaskieviez, Cloé Beaugrand, Stéphane Billot, Isabelle Crespo Rocha, Antonin Heurtin, Nayoung Kim, Charlotte Petri, Grégory Pirus, Maxime Rozalen, Capucine Thoraval, Ichen Tsou, Kevin Voinet.

 

– – – – – –

Infos :

www.esad-gv.fr
Tram arrêt « Préfecture », Bus n°13 arrêt « Champollion »
Plan accès

[5] Studio 1011

Studio 1011
4 Quai Perrière
38000 Grenoble
04 76 47 82 82

– – – – – –

Ouvert samedi et dimanche de 14h10 à 19h11
Maisons à vendre
Jean-Pierre Ardito

La galerie du Studio 1011 reçoit cette année l’artiste Jean-Pierre Ardito avec ses mille et onze « Maisons à vendre ». Une sélection d’œuvres en rapport avec l’orientation générale de la galerie — la technique moderne — complète cette prouesse.

« La maison comme un refuge, comme la construction du bonheur….
Les  « maisons à vendre » représentent une série de 1011 peintures miniatures au format 5x7cm.
Inspirée des revues de vente de biens immobiliers cette série pose tout d’abord un regard sur l’esthétique de présentation des biens à vendre dans ces catalogues.
Toutes les maisons individuelles sont proposées en photographies miniatures dans un contexte très paysagé, sous un ciel toujours bleu. La nature, l’environnement étant des arguments de vente primordiaux. On notera que rien d’autre que la maison elle-même et le paysage sont montrés. C’est une vision absolue où voisin, individu, véhicule, route deviennent inexistants.
L’habitat sous la forme d’une maison individuelle représente la part de rêve de chaque être humain.
Sous cette forme, la maison devient la quête du bonheur, à travers la famille qu’elle abrite.
La maison protège et rassure, apaise et ressource. C’est par ce moyen matériel que l’homme s’épanouit et se construit. La maison entre autres objets, affiche le rang social de l’occupant.
Cette série illimitée de toiles miniatures exprime dans sa représentation picturale ce rêve idéal multiplié à l’infini. »

Jean-Pierre Ardito

– – – – – –

Infos/accès :
http://1011.pagespro-orange.fr
Tram B / Bus n°32 : Arrêt « Notre Dame Musée »
Plan d’accés

[2] – Musée Hébert

Musee_Hebert

Musée Hébert
Chemin Hébert
38700 La TRONCHE
04 76 42 97 35

– – – – – –

Ouvert samedi et dimanche de 14h à 18h
De l’autre côté
Kimura

Le musée Hébert présente des œuvres du peintre japonais Kimura (1917-1987) qui a travaillé en France de 1953 jusqu’à sa mort, plus de trente ans après. Ses paysages allusifs, délaissant le langage traditionnel figuratif, marqués par une construction abstraite parfois violemment expressive, manifestent une communion profonde avec la nature où la couleur-lumière joue un rôle essentiel.
« De l’autre côté » du musée Hébert, dessins et huiles sur toile inaugurent les salles d’exposition temporaire nouvellement rénovées.

– – – – – –

Infos :
www.musee-hebert.fr
Tram B arrêt « la Tronche Hôpital »+ bus n°31
Plan d’accès