Archives de catégorie : Archives – JAC 2014

[14] – Musée Géo Charles

MUSEE-GEO-CHARLES LOGO QUADRI

Musée Géo Charles
1, rue Géo Charles
38130 Echirolles
04 76 22 58 63
www.ville-echirolles.fr/sortir/geocharles/geocharles.html
bus n°11, arrêt « Musée Géo Charles »
Plan d’accès

– – – – – –

OCCUPER LE TERRAIN
Les collections du musée et des artistes 

L’art maltraite, sublime ou ironise les gestes du sport pour mieux les imiter ou les dénoncer. L’étymologie du mot sport vient de disport qui veut dire se déporter ou « s’espacier. » La modernité, l’exaltation de l’exploit sportif, le gymnase et le stade ont suscité la rencontre «improbable» des athlètes et des artistes : peintre, sculpteur, photographe, vidéaste et performeur.

Le sport est lié à l’espace/temps et aux situations qu’il traverse. C’est une évasion dans le réel, l’imagination et une gestuelle ritualisée. Il est Culture et renoue avec les origines, comme une grande fête primitive de l’humanité. Le sport est une géographie mentale et sentimentale d’âmes et d’ancêtres qui constituent sa seule «histoire», une histoire à la première personne, une occasion d’exprimer une pensée singulière ! Il faut «la lire entre les lignes» et dans l’espace du terrain.

Une exposition pour mieux arpenter et/ou explorer la notion de sport, construction changeante, toujours difficile à saisir dans sa pratique ses enjeux.

Exposition du 14 mai au 26 octobre 2014

© François Saint-Pierre, "Ericeira, Portugal", 1991 Photographie couleur Collection Musée Géo-Charles  © Michel Massi, "Pise #1". 2006, Photographie couleur Collection de l'artiste © Philippe Bordas, "Les boxeurs du Kenya", 1988 Mathare Valley, Nairobi, photographie couleur Collection Musée Géo-Charles

DANS LE CADRE DES JAC
Ouvert samedi 11 et dimanche 12  octobre 2014 de 14h à 19h
> Visite commentée de l’exposition dimanche 12 octobre à 16h (tout public)

[15] – Galerie Abrupt

logo_abrupt

Galerie Abrupt
(5éme étage)
24 avenue Alsace Lorraine
38000 Grenoble
+33 (0) 6 82 49 06 11
www.abrupt.fr 
Tram A et B Arrêt Alsace Lorraine Tram E Arrêt Jean Jaures
Plan d’accès

– – – – – –

EFFET PAPILLON

Le collectif du Cabinet de Curiosités mené par Fabrice Nesta expose une collection de papillons ! Série de pièces graphiques, enrichies d’un court propos, épinglées dans des boîtes de format carré, c’est aussi une balade dans l’histoire de l’art. Car chaque papillon symbolise un peintre et le rapport subjectif que Fabrice Nesta entretient avec cet artiste.

Exposition du 3 au 31 octobre, du mercredi au samedi, 14 à 19h ou sur rendez-vous au 06 82 49 06 11
Vernissage : vendredi 3 octobre de 18 à 22h

PAP_Delaunay PAP_Hirst VISUEL_EXPO

 

Ouvert samedi 11 et dimanche 12 octobre de 11h à 21h
> samedi à 18h et diimanche à 11h : Présentation-performance de Fabrice Nesta précédée d’une impro-piano de Pierre Galland

[16] – Studio 1011

1011_studio_logo_vectoriel

Studio 1011
4 Quai Perrière
38000 Grenoble
04 76 47 82 82
http://1011.pagespro-orange.fr
Tram B / Bus n°32 : Arrêt « Notre Dame Musée »
Plan d’accés

– – – – – –

Ecrits et grincements dedans
Jean-Michel Deny 

Jean-Michel Deny est né en 1950, en région parisienne.
En 1986, il décide d’abandonner son activité professionnelle pour se consacrer au dessin, à la peinture et, dans une moindre mesure, à l’écriture. Il sera représenté, pour l’essentiel, par des galeries à Aix-en-Provence, Bordeaux, Grenoble, Lyon, Nice et Paris. Ses œuvres (dire : « dessins »),  toujours sur papier et de petit format, figurent dans des collections privées en France, Suisse, Belgique, et au Japon ; d’inspiration à la fois poétique et goguenarde, elles pointent avec indulgence des travers de la comédie humaine ou dévoilent certaines curiosités de la nature.
Au fil des années, l’écriture prend une place sans cesse grandissante dans l’activité de J-M. Deny. Ses dessins sont, quant à eux, de plus en plus gagnés par l’écrit : l’œuvre doit affirmer son caractère narratif ; dans le même temps, la narration prend de plus en plus de libertés avec l’ordre des choses.

En 2011, après avoir numéroté 1200 dessins jugés dignes d’être livrés au regard du public, il ne produit plus que des tableaux entièrement couverts de texte, aboutissement heureux, pour lui, de 25 années d’expérimentation et de tâtonnements. Dès lors, il se consacre exclusivement à l’écriture.

Cette exposition (qu’il dit être sa dernière…) est donc rétrospective ; elle montre une sélection d’œuvres couvrant la période 1995 – 2011 et comporte plusieurs polyptiques. Tous ces dessins témoignent de la progression inéluctable de l’écrit dans la surface du tableau.

M. A-Q pour l’exposition de J-M. Deny au Studio 1011, 2014.

Exode Les muses-font-un-mauvais-sort-l'Apollon musagète (col. privée)
Ouvert samedi 11 et dimanche 12 octobre de 14h à 19h
> Samedi 11 à 19 h Lecture de textes de Jean-Michel Deny sur réservation uniquement par mail 1011@wanadoo.fr

[17] – Galerie Showcase

logo showcase 2

Galerie Showcase
Place aux Herbes
38000 Grenoble
contact@galerieshowcase.com
http://www.galerieshowcase.com/
Tram B, arrêt « Notre-Dame Musée »
Plan d’accès

– – – – – –

Soft Army
Séverine Gorlier

Galerie Showcase accueille une exposition de Séverine Gorlier dont le travail fait la part belle aux gestes simples et à l’eurythmie (le bon rythme en grec, ici un rythme variable et tout personnel)* . L’activité de flux, quotidienne, comme pour la série de dessins Outback, que l’on peut notamment voir sur son blog** , prend naturellement place à côté de moments dédiés à des tâches plus ponctuelles, précises et mobilisantes, telles que The Edge (broderie), Picnic Spot II (peinture acrylique) ou encore Legos (série de sculptures en céramique).
On observe ainsi un dialogue entre dilution et concentration, entre geste compulsif et attention portée toute entière.
Cette exposition à Galerie Showcase vient agir comme un prolongement de l’invitation d’Anaëlle Taluy, commissaire d’exposition à Artistes-en-résidence, à La Permanence à Clermont-Ferrand. Le projet résulte de plusieurs temps de résidences durant l’été 2014, entre Pelvoux, Clermont-Ferrand, Frangy et Annecy. L’occasion pour l’artiste de produire de nouvelles pièces, en reprenant et intensifiant ses procédés habituels et en utilisant les différents moyens et matériaux mis à sa disposition.
Ces moments de résidences induisent des façons de travailler, l’artiste développant des précisions incertaines, élaborant des gestes experts empiriques***, que ces deux expositions se proposent de mettre en valeur.

*Pascal Michon, « Idiorrythmie ou eurythmie ? Réponse à Yves Citton  », mercredi, 11 août 2010, ruthmos,  http://rhuthmos.eu/spip.php?article94
**http://severinegorlier.blogspot.fr/
***Marie Jenlain, « L’évidence même », in Collection Normale, Jetséditions, 2009

Du 5 septembre au 17 octobre 2014
24h/24, 7j/7

Severine Gorlier, "After Xmas", photographie numérique Severine Gorlier, "Legos", ensemble de 67 sculptures, échelle 1, argile et peinture Severine Gorlier, "Picnic spot II", peinture acrylique sur toile, 60 x 80 cm Severine Gorlier, "Picnic spot", papier découpé, 203 x 350 cm Severine Gorlier, "Relation privilégiée", série de dessins, encre et aquarelle sur papier, 50 x 65 cm Severine Gorlier, "!XUAF", photographie numérique, 42 x 60 cm