Archives de catégorie : Archives – JAC 2013

[2] – Musée Hébert

Musee_Hebert

Musée Hébert
Chemin Hébert
38700 La TRONCHE
04 76 42 97 35
www.musee-hebert.fr
Tram B arrêt « la Tronche Hôpital »+ bus n°31
Plan d’accès

– – – – – –

Louis Pons, braconnier de l’art
Du 15 juin au 20 octobre 2013
De l’autre côté, salles d’exposition temporaire du musée Hébert.
Parfois qualifié de surréaliste ou d’Art Brut, l’œuvre de Louis Pons étonne ou déroute le visiteur sans jamais le laisser indifférent. Ses reliefs sont constitués de matériaux divers, d’objets de récupération, de rebuts et de déchets. Artiste singulier, il se révèle ici en poète-ethnologue d’un monde peuplé de figures étranges. Parfois surprenantes et dérangeantes, souvent insolites, ses œuvres sont aussi pleines d’ingéniosité et d’ironie, d’humour. Constatant que : « la décharge publique est un musée qui a raté son coup » il y puise les éléments de ses assemblages : petits cadavres d’animaux, ferrailles, racines et autres débris, etc. Fasciné par la métamorphose possible de ceux-ci, il objecte qu’ils ont droit eux aussi, à une seconde chance de vie, comme lui-même a eu une seconde vie d’artiste. Il se plait à souligner l’absurdité de la condition humaine et relève le burlesque qui se trouve au cœur de notre quotidien, rien n’échappant à son regard acéré mais non dépourvu de tendresse.

« Envert », photographies d’Aurore de Sousa
Cabinet des dessins
10 octobre – 30 décembre 2013
« Le monde n’a été pour toi qu’un clair miroir où se reflétait ton rêve », écrit Henri Roujon.
Ces mots gravés sur une stèle du parc consacrée à Ernest Hébert, ont attiré mon attention. Dans ce lieu, j’ai éprouvé le désir d’explorer l’émotion de la couleur, une fois de plus. « Envert » se présente comme une suite d’images reliées les unes aux autres par l’éblouissement de la couleur verte. Interroger le temps, l’espace, la lumière, en termes de variations, ici, dans ce lieu. Rendre visible l’émerveillement d’une traversée inspirée par l’espace du jardin. Créer un ensemble d’images entrant en résonance avec l’architecture du lieu. Décliner un mur végétal dans l’espace comme une palette infinie de verts. Percevoir les surfaces colorées comme une suite de notes musicales. Construire un autoportrait en diptyque : une femme traverse le jardin à la tombée du jour, dans une aura bleue, allégorie d’un autre temps, d’une autre réalité.

Le jardin est pour moi un lieu stimulant : rêver et faire rêver, variations, couleurs, lumières, rythmes, architectures, transparences, portes, passages, espaces, conduisent mon regard dans la traversée du jardin. C’est dans les interstices, les déplacements, les variations d’un réel à un autre, d’un jardin à un autre, que s’installent les écarts. Je suis la première spectatrice de mes photographies. Il n’y a pas d’art sans transformation.

LouisPons10 UnBeauDepart_SNOP

– – – – – –
Ouvert samedi et dimanche de 10h à 18h

 

[1] – Centre d’art Bastille – CAB

 BASTILLE QUADRI

LE CAB
Centre d’Art de la Bastille
Site sommital de la Bastille,
38000 Grenoble
04 76 54 40 67

– – – – – –

Ouvert samedi et dimanche de 11h à 18h
Waterfalls
Nicolas Sassoon

Le travail de Nicolas Sassoon prend pour point de départ les représentations fantasmées du paysage, de l’architecture et de l’environnement domestique via l’utilisation d’outils informatiques. A travers une imagerie fondée sur les premiers dessins et rendus par ordinateurs, les œuvres de Nicolas Sassoon se caractérisent par un encodage radical des formes, dans lesquelles des sujets premièrement figuratifs basculent dans l’abstraction, le phénomène optique et la contemplation. Membre des collectifs Computers Club et Wallpapers, Nicolas Sassoon diffuse une partie essentielle de sa production sur Internet via le format du GIF animé. Son activité est également visible au travers de multiples expositions internationales et collaborations dans les domaines de l’architecture, la haute couture ou la production d’événements musicaux.
Nicolas Sassoon a exposé à la Miami Art Fair (US), la Tokyo Art Fair (JP), au Today Art Museum (CN), New Museum (US), Portland Art Museum (US), Cincinnati Art Museum (US), Museum Of The Moving Image (US), 319 Scholes (US), Eyebeam (US), May Gallery (US), Contemporary Art Gallery (CA), Every Letter in the Alphabet (CA), Charles H.Scott Gallery (CA), Western Front (CA), Trinity Square Video (CA), TINBOX Contemporary Art Gallery (FR), LMD Galerie (FR), Berlin Fashion Week (DE), MU Eindhoven (NL). Nicolas Sassoon vit et travaille à Vancouver, Colombie Britannique, Canada.

Brian Smith en concert
Dimanche 13 octobre à 16h
Brian a grandi au milieu des fermes, forêts et montagnes de Willamette Valley en Oregon. Inspiré par son frère aîné, il a commencé à jouer à la guitare à l´âge de quatorze ans. Un an plus tard, il enregistra déjà ses premières chansons. Depuis, il a écrit et enregistré plus de 425 chansons et a fait cinq tournées sur la côte ouest des Etats-Unis, a joué en Equateur, au Pérou et ainsi que dans treize pays européens. Il a créé un album contenant plus de quarante chansons personnalisées pour chacun de ses amis les plus proches. Il a aussi été président de la Guilde des musiciens de l’Oregon State University pendant deux ans, et a fondé son propre festival de musique ainsi qu’un collectif de music DIY à Corvallis, Oregon, qu’il a géré pendant trois ans. Brian est actuellement en tournée permanente et vie son rêve.

WATERFALLS_NS_2013

– – – – – –

Infos :
www.cab-grenoble.net
contact@cab-grenoble.net
Téléphérique de la Bastille.
Plan d’accès

LES JOURNÉES ART CONTEMPORAIN – 6ème édition
Samedi 12 et dimanche 13 octobre 2013

JAC_2013_Affiche

 

16 Lieux participants : Centre d’Art de la Bastille – CAB, Musée Hébert (La Tronche), Alter-Art, Galerie Showcase, Musée de Grenoble, ÉSAD Grenoble et la galerie Xavier Jouvin, le VOG (Fontaine), Spacejunk, MAGASIN – CNAC, Espace Vallès (St-Martin-d’Hères), L’ ex.C.es – galerie mobile, Musée Géo-Charles (Echirolles), Artothèque municipale de Grenoble, Lieu d’art contemporain – La Halle (Pont-en-Royans), Studio 1011, Place à l’art (Voiron).

 

Après le succès des Journées Art Contemporain 2012, la 6ème édition confirme sa volonté d’inscrire ce rendez-vous annuel dans le calendrier culturel du département. Cette manifestation a pour objectif de faire découvrir la diversité des formes et des contenus artistiques d’aujourd’hui (installation, peinture, sculpture, photo, vidéo, performance,…) en proposant un cheminement à travers la ville et son agglomération.

 

Institutions publiques, galeries et lieux associatifs, seize lieux réunis autour du thème de l’art contemporain proposent des regards différents sur l’art à travers une programmation riche et variée. Du centre ville de Grenoble à Pont-en-Royans en passant par Échirolles ou Saint-Martin-d’Hères, les promeneurs pourront mesurer la richesse artistique iséroise.

 

Ces lieux offriront au public un week-end de portes ouvertes et d’événements entièrement gratuits et accessibles à tous (vernissages, concerts, performances, rencontres et ateliers), samedi 12 et dimanche 13 octobre 2013. Les structures participantes proposeront à nouveau divers parcours – géographiques et thématiques – qui permettront au visiteur d’adapter son programme selon ses goûts et ses envies.

 

Cette manifestation renforce la visibilité du réseau art contemporain dynamique de Grenoble et son agglomération et témoigne de la force de collaboration entre les acteurs culturels du département par la mise en commun de leurs moyens. Elle bénéficie du soutien du Conseil général de l’Isère et de la Ville de Grenoble.

 

Téléchargez le communiqué de presse